Le racisme anti-français présent aussi à Sainte-Foy-lès-Lyon

Par Muriel COATIVY, conseillère municipale Sainte Foy Bleu Marine

croixrLe 8 mai dernier en soirée, Mme S, la cinquantaine, promène son chien au pied de son immeuble, quartier de la Gravière. Deux jeunes l’accostent à propos du chien soi-disant méchant et cette dame leur fait remarquer que, de toute façon, ils n’ont rien à faire dans la résidence, propriété privée. Le ton monte et avant de recevoir un coup de poing dans l’œil la clouant au sol et lui valant un ITT de 8 jours, la raison de l’agression est donnée « toi tu fais pitié avec ton chien et ta croix, sale française, sale blanche, ici c’est France-Arabia».

Le Mosaïque n°122 de mars 2015, qui faisait le « bilan d’un an d’actions au service des Fidésiens », consacrait page 11 une page entière à «Une ville plus sûre ». Elle se vantait entre autres :

  • Renforcement des missions de proximité de la police municipale ; collaboration des bailleurs sociaux. En l’espèce, un mois plus tard, Alliade n’est toujours pas au courant des faits.
  • Renforcement de la police municipale / police nationale. Veille renforcée des comités de sécurité dans les quartiers pour faire remonter des situations concrètes. Mme S a porté plainte le 13 mai et depuis, ni la mairie, ni la police, ni un quelconque comité de quartier ne l’a contacté pour prendre de ses nouvelles. Et lorsqu‘elle s’est aventurée à confier à un proche que faute d’écoute de la municipalité, elle s’en était confiée à Muriel Coativy, conseillère municipale Bleu Marine de la commune, on l’a traité de « facho ».

Ah, que le concept de sécurité «dormez tranquilles, on s’occupe de tout» est beau sur du papier glacé. Un œil tuméfié et 8 jours d’ITT ne relèvent pourtant plus d’un simple sentiment d’insécurité. En outre, eu égard aux motifs de l’agression, on ne peut qu’espérer une véritable prise de conscience collective pour nous rappeler les belles notions du « Vivre ensemble ».

* En médaillon la fameuse croix en pendentif valant agression.