Tribune libre d’octobre 2015 de Muriel Coativy, conseillère municipale Sainte Foy Bleu Marine

coativyr

Sainte-Foy-lès-Lyon à l’écoute de ses silences …

A l’heure d’Internet et des réseaux sociaux, l’information circule vite et nous sommes donc en droit d’attendre de notre équipe municipale une communication simple mais transparente sur tous les sujets intéressant la vie de la commune. Mais ce serait bien mal connaître notre commune et son postulat de base : « A Ste-Foy, point de problèmes ».

En fidésien averti, on ne peut donc que constater, en surfant sur le site de la mairie, le vide informatif sur les évènements récents ayant secoué notre commune et intéressant les fidésiens.

Pas un mot sur le drame qui s’est joué début septembre à la Gravière avec le décès d’un délinquant en cavale suite à l’intervention des forces de l’ordre. Nous aurions pu espérer un communiqué de la mairie pour saluer le courage de notre police nationale. Ou encore quelques pistes d’actions pour un « plus jamais cela » ! Parce que oui, ce drame est la conséquence du laxisme de la municipalité et aurait pu être évité si nos élus avaient pris en son temps les mesures nécessaires pour répondre à la grave crise sécuritaire et identitaire que traverse le quartier de la Gravière.

Pas un mot de notre maire, Madame Sarselli, sur la position retenue par la municipalité suite au courrier de M. Cazeneuve invitant les maires de France à accueillir en grand nombre les réfugiés, en tout cas présentés comme tels. Notre maire compte-t-elle répondre favorablement à cette requête ? Compte-t-elle consulter les fidésiens sur ce sujet ou préfère-t-elle travailler plus discrètement avec les bailleurs sociaux ?

Ah mais, rassurez-vous, un article complet vous met en garde contre le frelon asiatique, « de plus en plus présent sur le territoire de notre région et constituant une menace sérieuse pour les populations d’abeilles ainsi que pour la sécurité des personnes ». Nous voilà rassurés sur les priorités de notre municipalité.

www.murielcoativy.fr