Franck Disdier, élu Tarare Bleu Marine met Bruno Peylachon, maire de Tarare, face à ses responsabilités.

Cellules djihadistes, mosquée salafiste … Franck Disdier, élu Tarare Bleu Marine, a mis Bruno Peylachon, maire de Tarare, face à ses responsabilités lors du conseil municipal du 6 novembre dernier.

Tarare est aujourd’hui le terreau d’une radicalisation islamiste et les autorités publiques se déclarent incompétentes. Seul le Front national dénonce cet aveu d’impuissance de nos gouvernants actuels. Bravo à notre jeune élu municipal.

Le Progrès – édition du 8 novembre 2017

Le Pays – édition du 13 novembre 2017


Tribune libre d’Oullins Bleu Marine – Novembre 2017

Le décret permettant le retour à la semaine de 4 jours dans les écoles maternelles et primaires autorise les maires à revenir sur la précédente réforme «Peillon» qui amenait la durée de la semaine à  4 1/2 jours de cours.
Cette réforme fut contestée par de nombreux enseignants, parents et élus, qui ont pu constater une fatigue accrue des élèves en fin de semaine ; ce nouveau mode s’est accompagné de créations d’activités périscolaires à la charge des communes, très partiellement financées par l’Etat. Il est intéressant de rappeler que bien souvent ces activités périscolaires ne consistaient qu’en une simple garderie pour lesquelles les municipalités ont du recruter de façon rapide et très hasardeuse des adultes encadrant sans réel contrôle !
Nous ne pouvons que nous féliciter de la décision de notre maire de revenir à la semaine de 4 jours pour les écoles de notre commune. Cette décision tombant sous le bon sens a bien entendu été refusée par  les élus «la gauche Oullinoise » qui s’obstinent à penser que cela n’est pas convenable pour l’enfant et que l’on ne pense pas à son intérêt.
Bien qu’exigeant d’inévitables réorganisations, l’application de cette dernière reforme des rythmes scolaires s’accompagnera d’une réduction des dépenses pour notre municipalité. Gageons, que les sommes ainsi économisées ne seront pas immédiatement affectées à d’autres gaspillages !


Tribune libre d’Oullins Bleu Marine – Octobre 2017

Notre maire dont on ne sait plus de quel bord il est, un coup Macroniste un coup LR par pur clientélisme et communautarisme, encouragé par la gauche complice et toujours avide de plus de dépense sociale, s’obstine à l’octroi massif de subventions en tout genre au diverses associations et établissements scolaires que compte Oullins , cela pour plaire et inciter à toujours plus d’activités qui devraient être prise en charge sur leur budget de fonctionnement.
Cela  correspond purement au gaspillage de l’argent public, donc de votre argent, il faut ajouter à cela une autre conséquence : la déresponsabilisation totale des entités bénéficiaires qui attendent ces généreuses subventions, tel l’oisillon sa becquée !
Notre commune est pauvre, comme nous le rappelle souvent monsieur le maire :
Après la trêve de l’été, voici le temps de la reprise  avec son cortège de bonnes intentions. Notre commune n’y faillit pas, mais ne nous laissons pas aveugler :
moins de foyers fiscaux imposables donc moins de recettes.
Des dotations d’état qui se sont déjà réduites et qui vont diminuer encore de façon très importante.
Face à cela il serait inadmissible de recourir une fois de plus à l’augmentation des impôts locaux qui pèsent déjà lourd pour ceux qui les paient,  par conséquent  il est urgent pour notre commune de « réduire la voilure » de façon drastique en cessant ce gaspillage.


Tribune libre d’Oullins Bleu Marine – Septembre 2017

Toujours écouté – Jamais entendu
Depuis le début de son mandat, M. le Maire n’arrête pas de dire que la commune n’est pas riche et que les dotations de l’état vont en diminuant chaque année.
Aussi comme il ne se décide toujours pas à réduire les dépenses malgré nos demandes à répétition, il a dû, dès le début de son mandat mettre 8% de hausse sur les impôts.
Lors des élections, il a appelé à voter MACRON, qui va mettre en application une de ses promesses de campagne, à savoir supprimer la taxe d’habitation pour 80% des français.
Il va donc y avoir encore une baisse des recettes, à moins que le gouvernement ne crée une autre taxe qu’il prendra dans la poche du contribuable pour financer cette suppression et ne pas encore grever ses dotations aux communes.
Compte tenu que notre Maire, chasse aux voix oblige, ne sait pas serrer les cordons de la bourse, on pourrait s’attendre à une hausse des taxes locales restantes pour pouvoir boucler son budget et encore pavoiser.
Car en plus de son clientélisme, il a une boulimie d’actions de prestige qui le mettent en valeur ; prenons le dernier exemple en date avec l’inauguration de la place Hélène Carrère d’Encausse alors que des personnalités locales illustres n’ont pas encore de rue ou de place. Oui mais voilà c’est moins prestigieux au delà des murs de la commune et pour son image de Maire et de sénateur.