Tribune libre de Ste-Foy Bleu Marine de septembre 2017

Par Muriel COATIVY

 

 

Réforme des rythmes scolaires : tout ça pour ça !

 

L’éducation nationale vit depuis plusieurs décennies au rythme de réformes toujours plus contestées les unes que les autres. Au final, nos enfants transformés en cobayes et les parents en vaches à lait assistent, impuissants, à l’effondrement de notre système éducatif.

 

En 2012, V.Peillon a une vision révolutionnaire pour lutter contre la fatigue des enfants et donc l’échec scolaire : il faut mettre en place la semaine de 4 jours et demi. Pour cela, il nous sort des tiroirs des études poussées d’éminents chronobiologistes qui savent, eux, bien mieux que familles et corps enseignant réunis. Mais sa vision se heurte à la réalité sociologique de notre pays : il ne faut pas toucher au sacro-saint calendrier des vacances scolaires. L’ère des TAP et PEDT sort alors de nulle part!

 

Trois ans plus tard, après des heures de travail au sein des municipalités, des surcoûts financiers importants et le constat cuisant du désastre de cette réforme, parents et corps enseignant sont unanimes : les enfants sont plus fatigués qu’avant. Tout ça pour ça !  C’est comme pour les vaccins. Hier, les plus éminents scientifiques vous disaient que 6 vaccins obligatoires suffisaient et aujourd’hui il en faut urgemment 11. Il en va de la vie de nos enfants. Et si vous vous risquez à émettre un doute, vous osez jouer de la réussite scolaire ou de la santé de ces pauvres enfants. Nous sommes bien peu de choses.

 

En attendant, cette réforme aura au moins permis à notre municipalité d’ouvrir les yeux sur l’importance d’accompagner les familles fidésiennes dans des solutions pérennes de gardes et d’activités périscolaires qui manquaient cruellement jusqu’à ce jour. Il était temps. Car planifier ces nouvelles dépenses à l’heure où les dotations de l’Etat aux collectivités territoriales vont encore chuter drastiquement relève de la gageure. Soit notre municipalité décide d’économiser par ailleurs sur d’autres postes de dépenses, soit elle se verrait contrainte d’augmenter les impôts ce qui ne serait certainement pas une solution pour les familles au final !

 

Sainte Foy Bleu Marine vous souhaite à tous, petits et grands, une bonne rentrée 2017.


Réunion publique à Oullins de Muriel COATIVY, candidate dans la 12ème circonscription du Rhône

Cette soirée sera l’occasion de vous présenter mes premières propositions que je défendrai dès mon arrivée à l’Assemblée nationale pour une opposition forte et efficace, de discuter avec Alain GODARD, élu Oullins Bleu Marine sur l’actualité de la ville d’Oullins et d’échanger avec Jean-Claude GUICHARD sur le thème “La relance économique par le pouvoir d’achat”.
Cocktail à l’issue de la réunion.  Soyez les bienvenus.

 


Tribune libre de Muriel COATIVY – Ste-Foy-lès-Lyon – Mars 2017

Notre police municipale, enfin armée, sera-t-elle pour autant protégée ?

Ce 2 février 2017, Madame Sarselli a enfin annoncé, lors du dernier conseil municipal, sa décision d’armer la police municipale de notre commune afin de la protéger, et ce, sans changer sa mission de proximité.

Nous ne pouvons que saluer une telle décision même si nous regrettons qu’elle ait été si tardive. Sur notre secteur, Irigny a armé sa police municipale dès 1996 suivi depuis peu par Pierre-Bénite, Tassin-la-Demi-Lune et Oullins. La commune s’inscrit donc dans une dynamique locale … et nationale. Et pour cause … Rappelons que nous sommes en état d’urgence, en état de guerre et que nos policiers, tous uniformes confondus, sont les premiers visés.

Mais, soyons lucides et vigilants. Des pistolets 9 mm ne suffiront pas à combattre des kalachnikovs en cas d’attaques terroristes. Et nos caïds de banlieue continueront de rire de notre police, même armée.

Parce que, conditionnés par des années de brimades et de menaces, par une législation contraignante envers nos forces de l’ordre et une justice donnant un sentiment d’impunité aux délinquants, nos policiers les mieux armés, les plus légitimes, ceux qui représentent l’ordre, réfléchissent tellement avant de sortir leur arme que lorsque qu’ils le font, au mieux ils sont déjà écrasés ou brûlés, au pire ils sont morts.

Parce que, soyons lucides,  ceux en face, ceux qui allument le brasier et les empêchent de sortir, forts d’un sentiment de pouvoir et d’impunité, fruit d’une justice laxiste basée sur la culture de l’excuse, se rient bien d’un 9 mm pour lequel la législation et la justice ne laissent que peu de chance d’usage au policier. Alors, n’oublions jamais, un policier armé, c’est bien ; un policier vivant, c’est mieux.

Madame le Maire a donc pris une décision nécessaire et courageuse. Mais, élus de tout bord, nous devons garder en mémoire que cette mesure ne suffira pas à assurer la sécurité de notre police et, par conséquent, à assurer notre propre sécurité. D’autres décisions radicales et courageuses devront être prises en haut lieu. Sans quoi la profonde colère de nos policiers continuera de se faire légitimement entendre.


Lundi 6 mars 2017 Réunion militante sur la XIIème circonscription du Rhône avec Muriel COATIVY

Chers amis de l’ouest lyonnais,

Je vous donne rendez-vous le lundi 6 mars 2017 à 20h à Sainte-Foy-lès-Lyon pour renforcer localement la dynamique de campagne autour de la candidature de Marine.

Aidez-nous à remettre la France en ordre en 5 ans !

Rejoignez l’équipe militante Front national sur la XIIème circonscription (Irigny, Pierre-Bénite, Charly, Vernaison, Oullins, La Mulatière, Ste-Foy-lès-Lyon, Francheville, Tassin-la-Demi-Lune).

Merci à mes fidèles militants. Bienvenue aux nouveaux.

Muriel Coativy


Notre police municipale, enfin armée, sera-t-elle pour autant protégée ?

Tribune libre de Muriel COATIVY, Sainte-Foy-lès-Lyon – mars 2017

Ce 2 février 2017, Madame Sarselli a enfin annoncé, lors du dernier conseil municipal, sa décision d’armer la police municipale de notre commune afin de la protéger, et ce, sans changer sa mission de proximité.

Nous ne pouvons que saluer une telle décision même si nous regrettons qu’elle ait été si tardive. Sur notre secteur, Irigny a armé sa police municipale dès 1996 suivi depuis peu par Pierre-Bénite, Tassin-la-Demi-Lune et Oullins. La commune s’inscrit donc dans une dynamique locale … et nationale. Et pour cause … Rappelons que nous sommes en état d’urgence, en état de guerre et que nos policiers, tous uniformes confondus, sont les premiers visés.

Mais, soyons lucides et vigilants. Des pistolets 9 mm ne suffiront pas à combattre des kalachnikovs en cas d’attaques terroristes. Et nos caïds de banlieue continueront de rire de notre police, même armée.

Parce que, conditionnés par des années de brimades et de menaces, par une législation contraignante envers nos forces de l’ordre et une justice donnant un sentiment d’impunité aux délinquants, nos policiers les mieux armés, les plus légitimes, ceux qui représentent l’ordre, réfléchissent tellement avant de sortir leur arme que lorsque qu’ils le font, au mieux ils sont déjà écrasés ou brûlés, au pire ils sont morts.

Parce que, soyons lucides,  ceux en face, ceux qui allument le brasier et les empêchent de sortir, forts d’un sentiment de pouvoir et d’impunité, fruit d’une justice laxiste basée sur la culture de l’excuse, se rient bien d’un 9 mm pour lequel la législation et la justice ne laissent que peu de chance d’usage au policier. Alors, n’oublions jamais, un policier armé, c’est bien ; un policier vivant, c’est mieux.

Madame le Maire a donc pris une décision nécessaire et courageuse. Mais, élus de tout bord, nous devons garder en mémoire que cette mesure ne suffira pas à assurer la sécurité de notre police et, par conséquent, à assurer notre propre sécurité. D’autres décisions radicales et courageuses devront être prises en haut lieu. Sans quoi la profonde colère de nos policiers continuera de se faire légitimement entendre.