Gay-pride : nos impôts payent leurs folies !

Communiqué de Bruno Gollnisch, Député européen et Conseiller régional – 24 juin 2013

A coup de dizaines de milliers d’€uros, la ville de Lyon et le Conseil régional de Rhône-Alpes ont subventionné la quinzaine des cultures lesbiennes, gaies, bi et transsexuelles qui se tenait du 7 au 22 juin 2013, et y ont participé. La plaquette de présentation de l’évènement annonçait la couleur : publicité pour le magazine «Prends-moi» (sic !), revendication de la fierté assumée pour la domination, la soumission et le sado-masochisme juste sous la signature du président de la région, Jean-Jacques Queyranne, etc… On n’a pas été déçu du reste !

Les rangs de la dernière gay-pride de Lyon, le 15 juin dernier, reprenaient en effet la nouvelle prétention du lobby homosexuel : l’accès à la PMA pour tous (procréation médicalement assistée). Le soutien de toute la gauche régionale à cet évènement prouve que l’idée est plus avancée que ce que le gouvernement veut nous faire croire.

Ainsi, contrairement à plupart des couples homosexuels qui ne demandent que la discrétion,  ce communautarisme gay revendique, sous prétexte d’« égalité », une véritable supériorité : un prétendu « droit à l’enfant » malgré une sexualité excluant la procréation. Ceci ne peut ni ne doit être légitimé par l’Etat.

En  tout temps et en tous lieux, le mariage est l’institution qui protège l’union d’un homme et une femme, seule apte à transmettre la vie et éduquer des enfants. Nous dénonçons également la « théorie du genre » qui tend à faire croire que le sexe se choisit. Le Front National défend ce seul modèle viable de société naturelle et « durable », l’UMP n’ayant que trop voté, aggravé ou accepté, toutes les lois destructrices que le système politique impose à la société française.

Redonnons un sens à la vie !

Source : www.fnra.fr


Conseil municipal de Givors : le cirque Passi continue au détriment des Givordins

Le lundi 17 juin 2013, se tenait le conseil municipal de la ville de Givors. Celui-ci a été l’occasion de prendre la mesure de l’hystérie des communistes et du conseiller socialiste M. Boudjellaba, à l’encontre du Front National et de la tête de liste RBM Antoine Mellies. En effet, le conseiller municipal socialiste a apostrophé le maire sur sa « scandaleuse poignée de main » avec la tête de liste Givors Bleu Marine durant la commémoration du 8 mai.

Mais ce n’est pas tout, les adjoints et les conseillers municipaux se sont adonnés à une récupération odieuse de la mort du jeune Clément Méric, ne manquant pas d’imputer de manière sournoise la responsabilité au Front National.

Au lieu d’évoquer les vrais problèmes des Givordins, le conseil municipal a longuement disserté sur les questions posées par l’occupation illégale des gens du voyage. Communistes, socialistes et UMP, personne n’a dénoncé fermement ces occupations illégales répétitives qui nuisent au développement du commerce local. Un autre exemple est à ce titre révélateur de la gestion municipale chaotique : le maire a accordé une subvention de 18.242 Euros à la CGT alors qu’il n’octroie que 5.000 euros au SOG rugby qui méritait beaucoup plus au regard de sa performance sportive de cette année.

Enfin, avec un compte administratif excédentaire de plus 5.2 millions, rien n’a été pensé pour conduire une baisse progressive et définitive des impôts locaux. En effet, non seulement la commune est excédentaire, mais elle consacre plus de 65.73% de ses dépenses de fonctionnement au personnel de la ville ! Avec un taux d’absentéisme de        10.55% le personnelde la ville coûte cher et rien n’est prévu par le maire pour limiter l’explosion de ces charges.

En fin de compte, ce conseil municipal a illustré l’incapacité de la majorité municipale de gérer correctement la ville et répondre efficacement à la détresse des Givordins et Givordines.


Transition énergétique / sécurité routière: même combat, même lobbyisme industriel !

Communiqué de Sophie Robert, Secrétaire départementale du Front National de la Loire et Conseiller régional – 22 juin 2013

Sophie Robert a rappelé lors de la dernière assemblée plénière de la région Rhône-Alpes (31 mai 2013), les incohérences des politiques mises en place par les gouvernements successifs de notre pays : en temps de crise, les créations d’impôt au nom de l’écologie nous apparaissent plus criminelles que salutaires !

Elle avait notamment cité et dénoncé l’écotaxe pour les poids-lourds de 3,5 tonnes, mettant en garde contre de nouvelles mesures, de nouvelles taxes, qui pourraient s’appliquer, cette fois-ci, aux automobilistes, véritables vaches à lait du pouvoir en place.

Quelque trois semaines plus tard, au nom, cette fois-ci, de la sécurité routière, de toutes ces bonnes intentions que le gouvernement prétend défendre, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, lui donnait raison en demandant au Conseil National de la Sécurité Routière, de se pencher sur l’introduction des boîtes noires dans les voitures, afin « de lutter contre la mortalité routière. »

Alors, tous pistés, tous surveillés ? Les usagers de la route sont parfois tous complotistes, ils pensent que chaque mesure prise est destinée à leur piquer des sous… Et ils n’ont pas tort si l’on se rappelle cette extraordinaire décision qui les obligeait à posséder un éthylotest sous peine d’amende. Depuis, Manuel Valls a annulé la décision. Mais le mal était fait : les Français avaient tous acheté leur éthylotest et gonflé généreusement, au passage, les profits des sociétés comme Contralco ou Red-Line Products, dont selon toute vraisemblance, les représentants commerciaux sont très actifs au sein… des Parlements !

En mettant en place cette dernière proposition du ministre Valls, les socialistes persisteraient dans ce travail de fond, totalitaire, au service des multinationales et des ambitions mondialistes qui luttent contre les nations. Après le triangle, le gilet jaune et toutes les autres stupidités superflues mais obligatoires au nom de la Sainte Sécurité Routière, on est en droit de se demander jusqu’à quand va durer cette pitoyable et coûteuse comédie !

Source : www.fnra.fr


Respectueuse de la Vème République, je ne célèbrerai pas de mariage homosexuel

COMMUNIQUE DE PRESSE

RASSEMBLEMENT SAINTE FOY BLEU MARINE 2014

Muriel COATIVY, candidate à la mairie de Sainte-Foy-lès-Lyon

Le premier mariage homosexuel est célébré ce jour samedi 22 juin 2013 à Sainte-Foy-lès-lyon. L’occasion pour chaque élu en place et chaque candidat aux municipales 2014 de se positionner par rapport à cette loi. La majorité des adjoints et conseillers de sensibilité de droite, quoique se déclarant profondément républicains, ont refusé ou se sont déclarés indisponibles. Ce mariage sera finalement célébré par un élu Parti radical de gauche de la commune.

Lorsque je serai élue Rassemblement Bleu Marine de ma commune, je délèguerai systématiquement la célébration de ces unions aux élus de gauche du conseil municipal. En effet, étant moi-même républicaine, je considère que cette loi contredit profondément l’esprit de la Vème République. Cette loi, votée dans une République qui est devenue oligarchique, ne représente en rien la volonté des citoyens mais se contente d’obéir aux diktats des partis. Or il s’agirait de rappeler aux parlementaires qu’ils ne doivent pas représenter leur parti mais leurs électeurs. Cette loi partisane n’engage que ceux qui l’ont votée au mépris du peuple qui souhaite aujourd’hui encore, au prix de sa liberté, se prononcer au travers d’un référendum.


Lyon : avec nos impôts, Collomb subventionne leurs folies !

Communiqué de presse de Christophe Boudot, candidat à la mairie de Lyon pour les municipales 2014

Au mépris d’une société libre et apaisée, la gauche lyonnaise a depuis longtemps choisi son camp, celui de la promotion des minorités ethniques et sexuelles qui sont sa dernière réserve électorale.

A coups de millions d’Euros, Collomb, Touraine et Cie subventionnent, cette année encore, la Quinzaine des cultures lesbiennes, gaies, bi et transsexuelles qui se tient dans notre ville jusqu’au 22 juin.

Dans leur plaquette de présentation, les organisateurs annoncent la couleur : Prends-moi ! Tel est le titre d’une revue pour homos qui partage l’espace publicitaire avec l’éditorial du maire de Lyon, Gérard Collomb.

Plus loin, on y trouve la présentation de la P.M.A  que pourtant le gouvernement socialiste, Taubira, Belkacem et Cie avaient juré de ne pas promouvoir…

Bientôt, n’en doutez plus, Gérard Collomb et ses amis subventionneront la G.P.A : la gestation pour autrui : un ventre pour tous ! comme l’a déjà dit P.Bergé, leur triste icône milliardaire-gay.

Qu’avons-nous à attendre d’un maire comme Gérard Collomb, lui qui n’a jamais reçu une seule fois les délégations familiales, ces Lyonnais qui ont pourtant manifesté par dizaines de milliers sous ses fenêtres ?

Il se compromet, par pure idéologie, avec des associations communautaristes ultra-minoritaires qui veulent imposer à l’ensemble de la société leur mode de vie.

L’UMP comme d’habitude est absente du débat et pour cause !

Christophe Boudot candidat à la mairie de Lyon rappelle que dès 2014, il supprimera immédiatement toutes ces subventions communautaristes et il s’engage à redonner à Lyon un sens à la vie et des couleurs à la famille.

Source : www.lyonbleumarine2014.fr


Gérard Collomb est devenu libéral et UMP-compatible

RASSEMBLEMENT LYON BLEU MARINE 2014

Christophe BOUDOT, candidat à la mairie de Lyon

 

Ce matin, au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, Gérard Collomb était interrogé sur le parcours de François Hollande à la tête de l’Etat depuis un an et n’a eu de mots assez durs pour le travail du président de la république et a regretté la perte de confiance des socialistes avec les français.

Visiblement peu à l’aise, il est revenu à ma grande stupéfaction, sur les grands engagements du gouvernement, notamment la réforme des retraites, les gaz de schistes ou encore la baisse des charges patronales.

Il a publiquement pris l’engagement de ne pas voter la loi sur le cumul des mandats et pour cause !

La vérité c’est que Gérard Collomb est devenu un libéral de centre droit, un de ces hommes politiques du passé, coincés entre un socialisme doctrinal qui l’a amené au pouvoir et les réalités du terrain qui maintenant le dépassent.

Concernant tous les grands sujets du moment, il a montré qu’il était parfaitement compatible avec l’UMP de  Michel Havard.

Certains commencent à croire en une possible liste commune entre Havard et Collomb au premier tour des municipales de 2014 !


Oullins dans la bataille !

Oullins Bleu Marine vous invite à participer à la campagne municipale 2014. REJOIGNEZ-NOUS !

Prochainement, vous pourrez remplir le cahier de doléances directement en ligne. En attendant, n’hésitez pas à nous contacter, par mail ou en téléphonant à la permanence téléphonique.


Ste-Foy lès Lyon, laboratoire UMP de la discorde nationale, tente dans un ultime sursaut de tromper son électorat

Muriel COATIVY

Secrétaire départementale adjointe de la fédération Front national du Rhône

Responsable de la XIIème circonscription du Rhône

Candidate RBM aux municipales 2014 sur Ste-Foy lès Lyon

 

Ste-Foy lès Lyon, laboratoire UMP de la discorde nationale, a échappé aux primaires réservées à Lyon mais n’a pas réussi à calmer le jeu pour autant. L’UMP aura deux candidats sur la commune en 2014. Une guerre d’egos utilisée à des fins stratégiques.

Voilà des années sinon des décennies que nos conseillers municipaux siègent ensemble au sein du même conseil municipal, passent plus de temps à s’écharper qu’à travailler, pour au final se retrouver à chaque fois autour de la même table. Ne nous y trompons pas : les deux listes Assi/Sarselli n’en font qu’une et sauront fusionner en temps utile dans une énième union opportuniste. M. Assi, premier adjoint du maire sortant, M. Chapas, est censé représenter la droite forte, la droite des valeurs alors que Mme Sarselli, adjointe aux affaires sociales et familiales, prône l’ouverture, l’humanisme, la médiation «J’ai rassemblé autour de moi des forces de droite et du centre droit». Tout est dit. L’UMP tente le tout pour le tout, fédérer tous les électeurs de droite, du centre au Front national pour tenter une survie stratégique avant l’issue tragique. Les électeurs ne se laisseront pas tromper longtemps.

http://www.murielcoativy.fr/


Pour Antoine MELLIES, la délinquance à Givors n’est pas une fatalité

Ce jeudi 13 juin, nous avons de nouveau répondu à l’appel de riverains de la cité Ambroise Croizat, confrontés à de graves et récurrents problèmes de voisinage avec une famille qui ne respecte aucune des règles les plus élémentaires de vie commune. Insultes, intimidations, dégradations diverses, tapage nocturne (musique rap, pétards…) : tel est le quotidien subi par de nombreuses personnes, souvent isolées, et abandonnées par les pouvoirs publics.

Soucieux de contribuer au respect de la tranquillité publique, Antoine Mellies, accompagné par plusieurs militants, est venu constater par lui-même les faits, et a pris le temps d’écouter les doléances de Givordines (pour la plupart retraitées) concernées par ce fléau.

Mais il ne suffit pas d’écouter, il faut agir ! C’est pourquoi nous avons téléphoné à l’OPAC du Rhône pour appuyer les plaintes déposées, mais le plus souvent classées sans suite. Nous nous sommes ensuite rendus au commissariat pour confirmer la gravité des faits constatés.

Cette situation ne peut plus durer. Nous dénonçons l’inertie des pouvoirs publics, l’impuissance des forces de police totalement dépourvues de moyens humains et juridiques requis (cet après-midi, seulement 5 policiers en patrouille pour toute la zone Givors-Grigny), et le sentiment d’impunité de quelque individus en situation d’assistanat.

Givors a besoin de mesures fortes pour restaurer la paix sociale. Les voyous doivent cesser d’humilier les braves gens en toute impunité et les pouvoirs publics doivent contribuer à faire changer la peur de camp. Une fois n’est pas coutume, le Front National a prouvé son utilité politique au service de nos concitoyens les plus démunis pour qui la restauration de l’autorité de l’Etat constitue une priorité nationale.